Gnac of the day
Aujourd'hui, cette page a été vue 255 fois.
Ecrire un message | Recherche
Le 09/02/2016 à 22h14 (78.119.**.***)
Emma -
C'est effectivement une bonne blague, ça, Nebo!

Je ne défends pas les musulmans je défends les musulmans qui n'ont fait aucun mal et qui respectent la laicité.
Idem pour les chrétiens, les juifs, les bouddhistes... etc
Je ne dénigre pas les chrétiens, je me bats contre l'intégrisme et l'entrisme politique.
Idem avec les musulmans, les juifs, les bouddhistes... etc
C'est une question de principe, voilà-tout.
Et les à-priori négatifs ou positifs sur des peuples ou des communautés ne font pas parti de mes principes: c'est l'individu qui compte pour moi.
J'avais pourtant bien précisé que l'Islam était la religion que j'appréciais le moins...


"...mais que tout le monde l'applique que l'on puisse en voir les effets bénéfiques sur la société en général... "

Le problème c'est que n'importe qui -individuellement ou collectivement- peut considérer qu'on lui a volé quelque chose, réellement ou symboliquement, c'est toujours arbitraire et subjectif, c'est la "vérité" de chacun, et cela justifie en général à ses yeux qu'il puisse voler à son tour...
Un mec de Daesh est convaincu lui aussi de savoir qui sont les "vraies" victimes, la "vraie" justice", le vrai "mal" etc.
Et le monde entier dit déjà ne pas aimer le meurtre... "mais on est bien obligés des fois!"...
Donc n'importe qui peut prétendre appliquer ces principes tout en pensant que les autres font l'inverse.
Ce genre d'affirmation ne va pas plus loin qu'un "j'ai raison d'avoir raison puisque j'ai raison".

Exactement ce que je retrouve avec les mecs de Baraka City avec qui je me clash (des salafistes), et ça, ça me parait quand même être le point commun des religieux les plus extrémistes, toutes religions confondues.
Pourvu qu'ils restent divisés tous ceux-là...

Le 07/02/2016 à 23h54 (88.189.**.***)
Nebo -
Tout ça pour ça, certes... mais que tout le monde l'applique que l'on puisse en voir les effets bénéfiques sur la société en général... d'ailleurs, les lignes de fractures bougent et les gens en ont de plus en plus marre qu'on les prenne pour des cons et que des crapules aux casiers judiciaires massifs continuent à être dans la rue pendant qu'on aligne les honnêtes automobilistes parce qu'ils ont roulé à 130 au lieu de 120, ou parce qu'ils ont gardé leur bagnole dans un endroit interdit, par manque de place, alors qu'à l'endroit en question ils ne dérangeait absolument personne à part le pauvre flic qui a reçu ordre de ramener du pognon en distribuant le plus d'amendes possible.

Le double langage et la Taqya mettront encore et toujours le doute par rapport aux modes comportementaux des musulmans lambdas. Par contre, tous les exemples que tu m'a donné, Emma, au tout début de notre discussion, de musulmans sensés oeuvrer pour la République, ne m'ont aucunement convaincu. Pas une seconde ! 

Les rares musulmans qui m'intéressent sont ceux issus du soufisme (mais ça date du Moyen-âge) ou quelques intellectuels récents, égarés, qui ne font pas l'unanimité au sein de l'Islam (Abdenour Bidar, Malek Chebel, Soheib ben Cheik)...

C'est vraiment curieux cette tendance qui consiste à déprécier le christianisme et les chrétiens en général... mais de défendre bec et ongles les musulmans envers et contre tout et de trouver des excuses à l'Islam. 

C'est drôle ! 

Le 07/02/2016 à 22h17 (78.119.**.***)
Emma -
EPIDEMAIS:
Rassure-toi, on peut bien sûr détester qui on veut, la loi ne s'occupe pas de nos sentiments, c'est à nous de le faire justement, c'est notre responsabilité individuelle, notre liberté aussi, et là, on a des vrais choix à faire, sans se planquer derrière la religion, la démocratie, ou je ne sais qui.
On peut rechercher ou fuir la détestation, on peut s'en servir ou la subir, la communiquer ou l'enrayer, on peut surtout réfléchir à son impact sur nous tous.

Idem avec ce qu'on aime, ce qui nous fait sourire et nous relie aux autres...

Puis c'est à chacun de trouver son équilibre, et son rôle au sein de la société.
En conscience.


NEBO:
-  "je ne juge aucun individu sur son origine ethnique/raciale, sociale, religieuse, culturelle, etc... car ça va à l'encontre de mes valeurs."

Sauf quand tu juges (mal) les musulmans, même les plus pacifiques, même ceux qui se battent contre les djihadistes, avec ton "Taquiya oblige".
Tu n'accordes ta confiance qu'à ceux qui ne le sont plus, c'est un préjugé envers tous les autres.



-  "Comme je hais le Mal, je suis du côté des innocents, je suis du côté des victimes, je suis du côté de la vraie justice".

Tu as conscience que c'est une affirmation à la portée d'absolument n'importe qui... Pour n'importe quoi?         
Tout ça pour ça donc?

Le 05/02/2016 à 23h25 (88.189.**.***)
Nebo -
Elle dit très exactement, la Bible, que "craindre Dieu c'est haïr le Mal"...

Car, Emma, soyons sérieux deux secondes... on ne peut pas aimer le mensonge, on ne peut pas aimer la tromperie, on ne peut pas aimer le vol, on ne peut pas aimer la convoitise des biens d'autrui, on ne peut pas aimer la Jalousie, on ne peut pas aimer le meurtre, etc...Dans la mesure où l'on déteste ces choses, on commence déjà à faire le bien... 

Je dis ça, bien entendu, bibliquement parlant... car il est vrai que le monde qui va comme il va, il a plutôt tendance à aimer et la tromperie, et le vol, et le meurtre, etc... Tant que ça ne nous touche pas directement on trouve des excuses ! 

Je ne dis pas, Emma, (fais preuve un peu d'abstraction d'esprit) que haïr qui que ce soit cela soit bien... j'ai pris un exemple extrême qu'a bien cerné "Epicétou/chabada prout prout"... ...pour signifier que notre pays libre peut même autoriser cela dans la mesure où l'on ne génère pas par notre "haine" de trouble publique ou que nous ne nous en prenions pas ni physiquement ni moralement (le terme est exact : diffamation, etc...) à l'objet de notre haine. 

Maintenant, soyons clairs... je ne juge aucun individu sur son origine ethnique/raciale, sociale, religieuse, culturelle, etc... car ça va à l'encontre de mes valeurs. En revanche je prends tous les droits pour critiquer, me foutre, détester, telle religion (autre exemple : l'Aumisme -- Google est votre pote), tel comportement social (le voile islamique), tel aspect culturel (le crime d'honneur) ou estimer que notre Civilisation Judéo-Chrétienne et Gréco-Romaine offre, en 2015, une qualité de vie (un rapport homme/femme d'égal à égale, une liberté d'entreprendre, de croire ou de ne pas créer, de créer comme on l'entend, d'être libre de se taper des mecs ou des nanas, ou de vivre comme un moine si on en a envie, etc...) qui me convient mieux que ce que l'on trouve sous d'autres latitudes... islamiques ou papous... 

Et ça n'est en aucun cas parce que le FN a agité la sphère médiatico-politicarde durant ses 40 dernières années (avec l'aide de Mitterrand pour se mettre dans les starting-blocks) et que toute la classe politico-merdique a pris des airs effarouchés à chacune des sorties du borgne blond, que je vais m'empêcher de croire qu'une islamisation de la France et d'une partie de l'Europe est en cours avec l'aide bienveillante de notre fumeuse élite, que l'immigration a atteint un seuil qui n'est tout simplement plus supportable, qu'au nom des Droits de l'Homme nous nous sommes fabriqués des Cités dénuées de Droits que, précisément, l'Etat de Droit a déserté depuis longtemps, que la violence s'est propagé dans les Banlieues et commence à déborder jusque dans les lieux de la ruralité. 

Comme je hais le Mal, je suis du côté des innocents, je suis du côté des victimes, je suis du côté de la vraie justice, pas du côté de Taubira qui a oeuvré pour la déconstruction de tout ce qui a fait la France. Et dans les cités de non droits, les innocents et les victimes sont de toute origine. 

Le 05/02/2016 à 16h39 (37.161.**.***)
Epicétou -
Je suppose que j'ai le droit d'avoir ma conscience pour moi ? Donc j'ai le droit de detester qui je veux car je crois qu'avoir un sentiment personnel c'est un droit oú alors je pige rien

Je crois que la frontiere a pas franchir c'est de s'en prendre physiquement a quelqu'un ou alors moralement 

Que dit a ce sujet la Bible sur le MAL ? 

Le 05/02/2016 à 16h18 (78.119.**.***)
Emma -
NEBO:
"Dans notre Démocratie, on a même le droit de détester des gens, à la condition que rien dans nos actes ou prises de positions ne soient un trouble à la sécurité des gens en question ou à la quiétude publique".

La loi ne dit pas ça, notre système démocratique nous garantit un droit à la critique.
La détestation des gens n'est pas un droit en tant que tel, c'est un sentiment personnel, assez éloigné de la quiétude...
Et détester le mal, ce n'est pas faire le bien. Ou pas encore...


"Je me dois d'aimer les musulmans" 
Ce que tu fais?


CHABIDON:
Détester = "Aimer, mais pas n'importe comment"?

Le 04/02/2016 à 23h45 (88.189.**.***)
Nebo -

http://www.europe1.fr/societe/reforme-de-lorthographe-on-met-les-points-sur-les-i-2663053" target="_blank" data-mce-href="http://www.europe1.fr/societe/reforme-de-lorthographe-on-met-les-points-sur-les-i-2663053">Réforme de l'Orthographe

 

https://40.media.tumblr.com/b272c88417d14a24306adfe43031eeab/tumblr_o1vvgta8YN1slzegfo7_r1_1280.jpg" target="_blank" data-mce-href="https://40.media.tumblr.com/b272c88417d14a24306adfe43031eeab/tumblr_o1vvgta8YN1slzegfo7_r1_1280.jpg">https://40.media.tumblr.com/b272c88417d14a24306adfe43031eeab/tumblr_o1vvgta8YN1slzegfo7_r1_1280.jpg" alt="" width="375" data-mce-src="https://40.media.tumblr.com/b272c88417d14a24306adfe43031eeab/tumblr_o1vvgta8YN1slzegfo7_r1_1280.jpg">
Cliquez sur la photo...

Le 03/02/2016 à 21h07 (88.189.**.***)
Nebo -
Oui, comme disait l'apologiste catholique (et romancier aussi) Gilbert Keith Chesterton : "Le monde est mené par des vertus chrétiennes devenues folles."

Le Christ nous invite à aimer nos ennemis et à prier pour eux. Cela ne veut pas dire que ce qu'ils font est acceptable et que nous devons y consentir. 

Dieu aime les pécheurs (il voudrait qu'ils changent et cela ne dépend que d'eux), mais il n'aime pas le péché. Tout est affaire de nuance et de détail.

Pour ma part, je me dois d'aimer les musulmans, mais pas l'Islam. La critique de l'Islam est FONDAMENTALEMENT autorisée en France. C'est ce que rappelle cette citation du "Haut Conseil à l'Intégration" (qui a été dissous, d'ailleurs, ceci expliquant pourquoi probablement)... 
La critique de l'Islam, mais aussi du Christianisme ou de toute autre religion sans la moindre exception. On a le droit de détester des idées philosophiques, politiques... religieuse. La preuve : tu te moques du Christ puisque tu le fais se retourner dans sa tombe... mais libre à toi... 

Dans notre Démocratie, on a même le droit de détester des gens, à la condition que rien dans nos actes ou prises de positions ne soient un trouble à la sécurité des gens en question ou à la quiétude publique. 

Le 03/02/2016 à 18h36 (37.162.***.***)
Poupidou -
C'est dans le coran qu'on invite les musulmans a aimer les musulmans tout en soumettant les chrétiens 

Le christ il demande d'aimer tout le monde mais pas n'importe comment

Le 03/02/2016 à 16h30 (78.119.**.***)
Emma -
Attention à ne pas aimer les uns pour mieux détester les autres...

Sinon c'est Jesus qui se retourne dans sa tombe.

Le 02/02/2016 à 20h10 (88.189.**.***)
Nebo - Rappel Salutaire
http://photostrio.free.fr/gallery/1454440196555901.jpg" width="492">

Le 01/02/2016 à 14h15 (37.160.***.**)
Chibidi -
Le bon sens c'est un truc que tout le monde possede normalement en dehors des idées politicardes sauf si on prefere se braquer dans des idees prêt à penser car c'est rassurant de rester le zen dans ses œillères 

Le 01/02/2016 à 00h40 (88.189.**.***)
Nebo -
Les juifs se victimisent ? Ah bon ? Ils sont à peine 600 000 en France. En période calme, on ne les entend pas, ils n'ont aucune réclamation, les gamins ils bossent, les parents ils bossent, ils sont méga solidaires entre eux... et, par dessus le marché, ils donnent des artistes, des penseurs, des écrivains, des entrepreneurs qui laissent les autres communautés sur le carreau... les autres communautés qui passent leur temps à se plaindre et à chialer... et on continu à les mépriser, à leur trouver je ne sais quelle tare pour s'en prendre à eux...

Obama est le pire président des USA depuis Jimmy Carter...

Jimmy Carter a renforcé l'URSS. Obama a renforcé l'islamisme, et ce dés son discours du Caire. 

Le 01/02/2016 à 00h09 (78.119.**.***)
Emma -
C'est exactement ce que certains reprochent à la communauté juive, de se "victimiser", mais quand on a à faire à ce genre d'attaques larvées -qui se maquillent uniquement pour ne pas tomber sous le coup de la Loi- on peut comprendre ceux qui appellent un chat un chat.


"Obama ... censé les sauver en théorie..."
Dans la théorie racialiste qui veut qu'un blanc s'occupe des blancs , un noir des noirs etc, oui.
Perso je défend tout l'inverse.
Et toi?

Le 31/01/2016 à 21h48 (83.155.**.***)
scalp -
Ce qui est subtil en fait c'est de comprendre que Taubira a exploité ce geste profondément idiot d'une jeune fille à son endroit afin de se victimiser.

Toute la gauche se focalise sur ce geste insignifiant et dérisoire d'une idiote de la France d'en bas à l'endroit des puissants qui sont au pouvoir et feint de ne pas voir tout le mal que leur idole Barak Obama a infligé à la communauté noire de son propre pays. Communauté qui se porte encore moins bien après deux mandats de celui qui devait en théorie les sauver.

Le 31/01/2016 à 15h29 (78.119.**.***)
Emma -
Là c'est toute la question de l'intention du propos.
C'est ce qui fait la différence entre un Dieudonné et un Desproges au sujet des Juifs, par exemple.
Oui, c'est subtil et subjectif, donc libre à toi de ne pas voir d'intention insultante dans l'acte de jeter des bananes sur quelqu'un.
Ni d'intention raciste quand la personne visée est noire.
Et libre à moi de penser que tu te fous de la gueule du monde.


Le "bon sens"... 
Tu vois, toujours la même mécanique, ce bon sens hors duquel n'existerait que le chaos, la décadence, et autres terribles maux qui m'affectent, à l'image de nôtre "société post-moderne"...
Tu vas faire rougir la mécréante que je suis, là!

Hey, pleure pas, vous avez perdu ce combat-là en France mais il y en aura beaucoup d'autres, les croyants sont très majoritaires dans le monde, mais, bug dans le système ou intervention divine de dernière minute, on est là aussi, avec nos cerveaux qui pensent.


Nous sommes tous des cas particuliers.
Si tu ne l'avais pas remarqué alors oui, ce serait pas mal de l'encadrer,  évite juste d'en tirer ces conclusions stupides et peureuses.
Tu peux?


Le 30/01/2016 à 14h52 (88.189.**.***)
Nebo -
Et voilà comment de l'humour de mauvais goût fait, d'un seul coup, vomir la Propagande et met la machine Infernale en branle pour pas grand chose !

http://photostrio.free.fr/gallery/145416195161140.jpg" width="492">

Le 30/01/2016 à 14h51 (88.189.**.***)
Nebo -
Le précédent Président de la République Française, Nicolas Sarkozy, a été une cible privilégiée des caricaturistes et humoristes. Il n’est donc pas étonnant que l’on trouve facilement des photomontages le comparant à un singe...

http://photostrio.free.fr/gallery/145416177957510000.jpg" width="492">



Quant au précédent Président des États-Unis, George W. Bush, qui a cristallisé la haine des gens de gauche en raison de son intransigeance face au terrorisme, c’est à un déferlement de photomontages simiesques qu’il a été soumis
http://photostrio.free.fr/gallery/145416182245550.jpg" width="492">

Le 30/01/2016 à 14h49 (88.189.**.***)
Nebo -
http://photostrio.free.fr/gallery/145416166687660.jpg" width="445">

http://photostrio.free.fr/gallery/14541617213751000.jpg" width="492">

http://photostrio.free.fr/gallery/1454161690381800.jpg" width="492">

Le 30/01/2016 à 14h46 (88.189.**.***)
Nebo -
Un exemple plus récent de caricature animale des dirigeants de ce monde est la bande dessinée de Jean-Claude et Jacques Morchoisne, intitulée « Le Politique descend du singe »... Dans cette bande dessinée, Nicolas Sarkozy est un babouin, Ségolène Royal un drill, Martine Aubry un saki à perruque, Olivier Besancenot un ouistiti… Au total, plus de 30 leaders politiques y sont caricaturés en singes.

http://photostrio.free.fr/gallery/145416154802970.jpg" width="492">

Le 30/01/2016 à 14h44 (88.189.**.***)
Nebo -
La fable « Le Renard, le Singe et les Animaux » est une critique du Roi, qui y est comparé à un singe obsédé par l’argent.

http://photostrio.free.fr/gallery/145416145731850.jpg" width="492">

Le 30/01/2016 à 14h44 (88.189.**.***)
Nebo -
Caricature de Faustin Betbeder, imprimée à Paris en 1870-1871, représentant l’Empereur Napoléon III sous les traits d’un singe

http://photostrio.free.fr/gallery/145416141735550.jpg" width="492">

Le 30/01/2016 à 14h43 (88.189.**.***)
Nebo -
Armand Fallières, Président de la République Française (1906-1913), eut lui aussi l’honneur d’être caricaturé sous les traits d’un singe.


http://photostrio.free.fr/gallery/145416136286010.jpg" width="492">

Le 30/01/2016 à 14h42 (88.189.**.***)
Nebo -
http://photostrio.free.fr/gallery/145416129820430000000000.jpg" width="492">
http://photostrio.free.fr/gallery/1454161250407300000.jpg" width="400">

http://photostrio.free.fr/gallery/14541612654937000000.jpg" width="492">

http://photostrio.free.fr/gallery/14541612813360000000.jpg" width="492">
http://photostrio.free.fr/gallery/145416123214040000.jpg" width="492">

Le 30/01/2016 à 14h40 (88.189.**.***)
Nebo -

Non, Emma, ils n'étaient pas obligés... ils vivaient selon le bon sens qui est de plus en plus absent de nos jours


Je sais bien qu'une sexualité n'implique pas un mode de vie familial ou professionnel pré-établi.  (Mais qu'est-ce que ça vient foutre ici, je te le demande !)

Tu devrais savoir que la liberté s'arrête où commence celle des autres et, si tu m'as bien suivi, encore une fois, je me moque que des homos se marient (si ça leur fait plaisir d'appeler ça ainsi, ça les regarde)... ils peuvent faire ce qu'ils veulent, grand bien leur fasse. Mais qu'ils ne viennent pas me dire que leur mariage est égal au mien et que je dois me mettre à leur niveau au nom d'un égalitarisme absolu et intransigeant, sans sens de la nuance et de détails qui font qu'une Civilisation est ce qu'elle est. Gagner en liberté en détriment de la liberté des autres, pour moi c'est du domaine de l'hallucination collective. Et le simple fait que tu mettes au même niveau mariage hétérosexuel et mariage homosexuel   c'est la preuve que tu remets en cause (même inconsciemment) la fonction biologique. Car le mariage est fait, d'abord, pour créer une famille et faire des enfants. L'adoption étant un pis aller face à des problèmes de fécondité pour la majeure partie des couples et, également, pour d'autres, parce qu'ils sont humains, dévoués et patients, un désir de rendre un enfant (ou plusieurs enfants) heureux en les prenant sous leur coupe afin de leur donner ce qu'ils n'ont pas : une famille.


Je ne parlerais pas de "concurrence" pour tout ce qui touche les sphères de la vie pour elle-même. Adopter un enfant ça participe peut-être à l'économie, mais ça n'est pas que ça et se marier participe également à l'économie, mais ça n'est pas que ça non plus. Or, c'est ce que l'on veut en faire en monnayant absolument tout.


Il est des choses qui n'ont pas de prix et qui ne sont pas négociables.


Tu vois, tu te dévoiles directement et pleinement dans ce que tu es vraiment, Emma, dans ton fond, lorsque tu m'avoues (ça a dû t'échapper) : Je remets en cause ton schéma familial biblique. Rien que ça, c'est révélateur de manière entière de ce qui anime, dans le fond, tous ces débats relatifs au mariage pour tous de la part du camp progressiste dont tu te te targues de faire partie. Car moi, si votre mariage homo je m'en fous, vous, mon mariage hétérosexuel, dans le fond, il continue à vous emmerder et il vous emmerdera tant qu'il existera. Car vous le voyez comme un bloc de marbre vous voilant l'horizon de vos lendemains qui (dé)chantent. Et c'est par ce fumeux "je remets en cause ton schéma familial biblique" que tu indiques vraiment votre objectif progressiste... enfin, progressiste, c'est vous qui le nommez ainsi. Pas moi. 


Et alors un autre summum, qui ne s'est jamais vu dans aucune Civilisation saine et vivante, forte et épanouie : Mais moi je pense que quand il s'agit des humains il n'y a que des cas particuliers. Celle-là est à encadrer, on peut en faire un maître étalon pour mesurer tout ce qui s'entreprend, sociétalement, en France et en Occident en général... Là, je peux te le dire, en tant qu'admirateur des grands penseurs de la liberté, les libéraux avant l'heure qui ont cherché à redéfinir la liberté, Montaigne, La Boétie, Montesquieu... et sans parler des Moralistes Français qui découpaient la psyché humaine au scalpel... c'est du doux délire. Imagine une société au sein de laquelle on ne doivent gérer que des "cas particuliers"... Ah ! C'est sûr ! C'est très socialiste ça... très Front de Gauche ! M'enfin, je parle de la gauche d'aujourd'hui... Jaurès et Blum doivent se retourner dans leurs tombes respectives ! Je ne parle pas de la momie de Lénine ni de celle de Staline. Eux, ça doit bien les faire rire. C'est la gauche post-moderne, celle qui oublie le bien général au profit des "cas particuliers"... celle qui oublie le malheur du peuple, pour se consacrer aux minorités visibles voire invisibles. 


Moi je m'en fous de Taubira et même des bananes qu'on a pu lui jeter... si tu fais une simple recherche sur la Toile, tu trouveras un nombre considérables de caricatures de nos politiques en animaux de la savane, avec et sans banane. Et jamais personne ne s'est plaint. Mais c'est vrai, ils n'étaient pas noirs... pourtant, y'a des caricatures vraiment limites ! Et en même temps on nous demande de traiter tout le monde pareil, les noirs, les blancs, les jaunes... Ben non... les blancs on peut... mais pas les autres... faut pas pousser.


Ah cette Tolérance de Gauche qui ne tolère, en vérité, qu'elle-même... convaincue de son bon droit, de sa vertu, de sa mission de purification. Et, c'est drôle, la Gauche critique la Religion, sans réaliser qu'elle en est une elle-même ! C’est normal qu’elle ne puisse plus le réaliser… elle a une particularité de moins en moins rare (elle se propage de plus en plus) : elle ne possède que 140 mots de vocabulaire, y compris les termes "manger", "boire" et, mot qu'elle utilise souvent à l'assemblée lorsqu'elle y est représentée par des députés : "dormir". 

Ces 140 mots suffisent grandement à la gauche pour ses interventions publiques puisque les seuls termes qu'elle décline devant les médias sont "réactionnaire" et "forces de progrès".

 

En même temps c'est bien à tort que l'on pourrait juger insuffisante l'étendue de son savoir. En effet, elle ne s'adresse qu'à ses militants convaincus ainsi qu'à des journalistes (80 à 90% de journalistes de gauche, même lorsqu'ils écrivent dans la presse dite de Droite). Pour eux, il y a déjà un mot de trop.


http://photostrio.free.fr/gallery/145416107547780.jpg" width="492">

http://photostrio.free.fr/gallery/1454161092443600.jpg" width="492">
http://photostrio.free.fr/gallery/14541611082357000.jpg" width="492">


Premi�re pagePage pr�c�dente 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 Page suivanteDerni�re page

La reproduction ou l'utilisation de tout ou partie des propos ?crits sur ce forum est interdite sans autorisation ?crite de leurs auteurs.